retour à la liste

Ballerini sprinte vers la victoire dans la classique d’ouverture

27 February 2021

Davide Ballerini (Deceuninck - Quick-Step) a remporté Omloop Het Nieuwsblad 2021, devant Jake Stewart (Groupama - FDJ) et Sep Vanmarcke (Israel Start-Up Nation). Après un effort en solo du champion du monde Alaphilippe, aucun groupe d'élite n'a pu s'échapper. Ballerini a remporté la victoire lors d'un sprint du peloton à la Onderwijslaan à Ninove. 

Cela ne fait qu'octobre qu'il y a eu des courses sur les routes flamandes, mais l'enthousiasme pour commencer la saison à Gand était grand. Ce fut certainement le cas pour Kenny De Ketele (Sport Vlaanderen-Baloise), Bert De Backer (B&B Hotels p/b KTM), Yevgeniy Fedorov (Astana-Premier Tech), Ryan Gibbons (UAE Team Emirates) et Matis Louvel (Team Arkéa-Samsic). Après environ 5 km, leur tentative d'attaque s'est immédiatement révélée être la bonne.

Le peloton a adopté une attitude attentiste et a laissé l'écart se creuser à plus de 8 minutes. Ils ont dû attendre une accélération jusqu'au Wolvenberg, à un peu plus de 50 km de l'arrivée. C'est alors que Lampaert et ses coéquipiers ont travaillé pour le champion du monde Alaphilippe et ont ouvert le gaz.

Le même phénomène s'est produit dans la période précédant le Molenberg. C'est là que Stybar a emmené le champion du monde avec lui. Après cette accélération, un groupe d'élite comprenant Alaphilippe, ses coéquipiers Stybar et Ballerini, Van Avermaet (AG2R Citroën Team), Trentin (UAE Team Emirates) et Vanmarcke (Israel Start-Up Nation), a pris la tête. Un peu plus tard, c'est le Britannique Pidcock (INEOS Grenadiers) qui a pu rejoindre le front avec Kévin Geniets (Groupama-FDJ), juste avant le dernier passage sur le Haaghoek, créant ainsi un groupe de tête de 13 personnes.

Sur le Berendries, le moment du champion du monde était arrivé. Avec une forte accélération, il a laissé le reste du groupe derrière lui et est parti seul à 32 km de l'arrivée. Les poursuivants ont gardé le champion du monde en vue pendant un certain temps et ont essayé d'unir leurs forces. Stybar est chuté, laissant Ballerini jouer uniquement le rôle de brouilleur dans la poursuite.

Dans la période précédant le Mur de Grammont, l'écart s'est réduit de plus en plus. Le champion du monde s'est retourné et a su, en entrant à Geraardsbergen, que son histoire était terminée. Le peloton est revenu peu après. Tout a dû être refait au pied du Mur. Le coureur italien Moscon (INEOS Grenadiers) a tenté un effort en solo après le Mur, mais tout s'est à nouveau réuni au Bosberg. Un grand groupe se dirige vers Ninove.

Après un dernier kilomètre avec une crevaison pour Kristoff et une chute, un grand groupe a sprinté pour la victoire. Ballerini était le meilleur du groupe. Dans la roue de son coéquipier Sénéchal, l'Italien a sprinté après 201 km pour remporter la classique d’ouverture, devant Stewart et Vanmarcke. 

Voir les résultats ici.

Related news